- Perception
Perception
Huile sur toile
Signé et daté en bas à droite : 'Delahaut 64'
130 x 160 cm

Jo Delahaut

(Vottem 1911 - Schaerbeek 1992)

Œuvres

Jo Delahaut - Evasion

Biographie

Jo Delahaut est un peintre, sculpteur, graveur et créateur de tapisseries belge, né à Vottem en 1911. Il est le premier abstrait géométrique en Belgique après 1945. Il suit des cours de dessin à l’Académie de Liège, chez Auguste Mambour entre 1928 et 1934, avant d’être licencié en histoire de l’art à l’Université de Liège en 1935. En 1939, il obtient le titre de docteur en histoire de l’art et archéologie en défendant une thèse sur le néo-classicisme en Belgique.
Fasciné par la couleur, il s’adonne pour la première fois à la peinture en 1940, dans une veine fauviste. Dès ses débuts, on dénote les influences de Sevranckx et Herbin. Depuis 1936 professeur de dessin à l’athénée de Schaerbeek, il s’établit à Bruxelles en 1945 où il bascule dans l’abstraction géométrique, étayant de noir ses plans de couleurs vives. On reconnait son style constructiviste : froid et épuré. Son œuvre se caractérise par la pureté et la rigueur des formes dans la ligne et la couleur. L’ordre, la mesure, la maitrise et la sérénité du langage formel sont en opposition avec le choc émotionnel qu’évoque la couleur.
Dès 1946, il est membre de la Jeune Peinture belge, dont il est alors le seul abstrait jusqu’en 1950. Jo rencontre Herbin avec qui il partage la même rigueur de composition de formes simples.
De 1947 à 1956, il expose à Paris au ‘Salon des Réalités Nouvelles’, défendant toujours l’abstraction. Membre cofondateur du groupe ‘Art Abstrait’ en 1952, il agence dans une trame répétitive des éléments en U et J aux aplats intenses. En 1954, il signe avec Pol Bury, Elno et Jean Séaux le manifeste spatialiste.
Il est également membre fondateur des groupes ‘Formes’ en 1956 et ‘Art construit’ en 1960.
Jamais inertes, les rapports formels entre la couleur, le plan et la ligne sollicitent du spectateur une participation émotive et intellectuelle.
Procédant d’une rationalité intuitive, cet « Art Construit » cherche dans chaque signe sa « valeur de révélation ».
Dès 1956, il œuvre à l’intégration de l’art à la vie sociale en collaborant avec des architectes et en réalisant de nombreuses œuvres monumentales (céramique dans la station de métro Montgomery à Bruxelles en 1975).
Depuis 1978, membre correspondant de l’Académie royale de Belgique.
Il a été professeur de peinture monumentale à La Cambre de 1962 à 1976. Dans les années 80, a réalisé des peintures sur toile blanche, avec uniquement un ruban de peinture jaune qui les traverse ou les entoure. Durant les dernières années de sa vie, la couleur a repris possession de son œuvre, comme une ivresse.