- Femme au violon
Femme au violon
Huile sur toile
Signé en bas à droite : 'Jean Delville'
1922
66,5 x 56 cm

Jean Delville

(Louvain 1867 - Bruxelles 1953)

Biographie

Jean Delville est un peintre et dessinateur belge, né à Louvain en 1867. Il se forme chez Jean-François Portaels, à l’Académie de Bruxelles. Au milieu des années 1880, Jean Delville découvre le milieu symboliste parisien et rompt peu à peu avec l’héritage de sa formation académique, le naturalisme. Il fréquente alors les cercles littéraires de la « Jeune Belgique » et édite ses premiers vers libres dans le périodique symboliste « La Wallonie » (1888). Il cofonde le groupe « Pour l’Art » en 1892 et obtient le prix de Rome en 1895. Il cofonde le groupe « L’Art Idéaliste » en 1896. Ses œuvres sont davantage dans l’évocation que dans la description. Il passe quelques années en Italie. Il a été professeur à la Glasgow School of Art de 1898 à 1905, puis à l’Académie de Bruxelles où il enseignera de 1907 à 1937. Fort influencé par des écrivains comme Barbey d’Aurevilly, Villiers de l’Isle-Adam et surtout par Joséphin Péladan qui l’introduit dans le mouvement de « La Rose-Croix » à Paris où il a exposé quelquefois. Son œuvre reflète clairement son intérêt pour les sciences occultes et montre également l’influence de Fernand Khnopff. Ses œuvres représentent pratiquement toujours des figures hiératiques, un entassement de damnés. Son œuvre voulait rendre l’art plus spirituel, en purifier les formes ainsi qu’il l’a expliqué dans son livre « La mission de l’art » (1899). Il a travaillé avec une précision photographique accentuant une luminosité mystérieuse. L’artiste s’éteint à Bruxelles, en 1953.