- Jeune femme et enfants
Jeune femme et enfants
Aquarelle, pinceau et encre de chine sur papier
Non signé
Circa 1908
142 x 168 mm

Georges Lemmen

(Bruxelles 1865 - Bruxelles 1916)

Œuvres

Georges Lemmen - Tête de Pierre, esquisse d'un second visage

Biographie

Peintre, dessinateur, graveur impressionniste de figures, de portraits, de scènes intimes, de paysages et de compositions décoratives.
Etudes à l'Académie de dessin de St-Josse-ten-Noode chez Hendrickx.
Auteur d'affiches, d'ex-Libris, de motifs des Gobelins, de céramiques, de bijoux.
Vers 1888, Georges est influencé par Degas et Lautrec et devient membre du cercle « Les XX ».
C'est en 1890 que Lemmen adhéra au néo-impressionnisme. Cette conversion à l'art sobre de Seurat se traduisit dans l'oeuvre du peintre par des vues d'extérieur, des représentations de la vie moderne ou des scènes intimistes, des portraits.
Participe au Salon des ‘ Indépendant à Paris’.
Lemmen séjourne à Londres en 1892 et y peint des vues pointillistes de Londres et de la Tamise.
Ces portraits, dont les modèles furent choisis parmi les membres du cercle familial, constituèrent avec ceux de Van Rysselberghe, la contribution la plus spécifique de la Belgique au mouvement néo-impressionniste.
Lemmen renonça à pointiller en 1894, lorsqu'il s'aperçut que cette formule d'art ne lui permettait plus d'exprimer toute l'étendue de sa propre personnalité.
Son ralliement, fin 1890, au mouvement des Arts décoratifs constitue un autre événement majeur du parcours artistique de l’artiste.
Lemmen se signala surtout comme décorateur de surfaces planes (couvertures et ornements de livres, tapis, tissus, papiers peints, papiers de garde, etc.…).
Vers 1890, Lemmen retourna à sa peinture et se mit à développer une technique toute personnelle de type nabi, caractérisée par des tons assourdis et des accents diaprés de tapisserie.
Cette nouvelle manière fut essentiellement dominée par des sujets intimistes mettant en scène les familiers du peintre, sa femme, ses enfants (Pierre, né en 1895, Jacques, né en 1897 et Elizabeth dite Lise, née en 1902), en de véritables "paysages intérieurs", empreints de silence et d'attention à l'âme.
Lemmen a participé aux mouvements novateurs de la fin du XIXe siècle, mouvement que l'on considère aujourd'hui, à juste titre, comme les sources mêmes de l'art de notre temps.
Avec la fondation de la revue "L'Art Moderne" (1881), du mouvement du "Cercle des Vingt" (1884) et de la "Libre Esthétique" (1894), Bruxelles devint un des foyers d'art les plus progressistes de l'Europe.
L’artiste expose en 1906 et 1908 à la Galerie Druet à Paris.
Séjourne dans le midi de la France vers 1910 où il peint essentiellement des nus.
Œuvres dans différents Musées.
Galerie Georges Giroux
Vente de la collection de Madame Georges Lemmen le 14 novembre 1927
44 œuvres avec les prix.