- Après le bain
Après le bain
Aquarelle sur papier
Signature en bas à gauche: 'F. Schirren'
Circa 1915
596 x 487 mm

Ferdinand Schirren

(Anvers 1872 - Bruxelles 1944)

Œuvres

Ferdinand Schirren - Nu
Ferdinand Schirren - Cruche

Biographie

Ferdinand naît le 8 novembre 1872 à Anvers. Peu après, la famille déménage à Bruxelles.
Vers 1884-1885, Schirren suit les cours du soir de l’Ecole de dessin d’Anderlecht.
Il est inscrit à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles en 1887 pendant 7années.
A cette époque, Schirren évolue dans un cercle intellectuel.
Après l’Académie, il poursuit sa formation auprès du sculpteur Jef Lambeaux.
En 1898, il sculpte le portrait de Madame Blavatsky, fondatrice de la société théosophique. Il devient membre du cercle « Labeur ».
Il y exposera ensuite toutes les années jusqu’à la dernière exposition du groupe en 1907.
Schirren a créé des pièces Art Nouveau dont quelques sculptures et plusieurs dessins.
Il a également conçu des bijoux pour la maison Wolfers en 1899. Vers 1904, il crée une sculpture pour la façade de l’Hôtel de ville de Saint-Gilles symbolisant « Le Gaz ».
Année importante que 1904. En effet, Schirren a une relation avec Nel, son modèle. Maria Smeets, sa compagne l’apprend et lui demande de choisir. Schirren épouse Maria et Nel deviendra par la suite la femme de Rik Wouters. Ferdinand quitte Bruxelles pour la campagne. En 1906, il peint quatre aquarelles exceptionnelles. Ce sont les premières œuvres fauves en Belgique. L’artiste aime la couleur.
Ses petites toiles peintes à partir de 1907, montrent une touche divisionniste.
Ces compositions sont dictées par des couleurs fauves. En 1912, il a droit à sa première grande exposition personnelle au Cercle Royal Artistique, Littéraire et Scientifique à Anvers. Cette année est primordiale pour l’artiste. En effet, le support papier prend le dessus sur la toile ou le panneau. 1917 est l’année de la première grande rétrospective de Schirren à la Galerie Georges Giroux. Il y expose près de 150 œuvres.
Fin des années 1910, Ferdinand Schirren quitte son épouse pour son modèle préféré, Yvonne Esser. Avec elle, il a 2 enfants, Fernand en 1920 et Anne-Marie en 1921.
Il s’installe dans le sud de la France, découvre la lumière. Il en découle des couleurs chaudes et chaleureuses. Vers la fin des années 1920, Schirren s’installe avec sa famille à Paris et plus précisément à Nogent-sur-Marne. Les couleurs ont toujours leur place prépondérante. Schirren remplit sa feuille, il n’emploie plus le papier épargné comme couleur. En 1921, il est de retour à Bruxelles. Les expositions se suivent avec succès.
A partir de 1927, l’artiste met au point une nouvelle technique.
Il trempe sa feuille de longs moments dans l’eau ainsi, quand il la sort et la punaise sur sa planche à dessin, elle absorbe la couleur et donne un effet ouaté.