- Liseuse
Liseuse
Fusain sur papier vergé
Dédicace, signature et date au centre à droite à E. Smits / Franz Charlet / 1908
440 x 343 mm

Franz Charlet

(Bruxelles 1862 - Paris 1928)
  - Liseuse
Liseuse
Fusain sur papier vergé
Dédicace, signature et date au centre à droite à E. Smits / Franz Charlet / 1908
440 x 343 mm

Biographie

Peintre et aquarelliste, Franz Charlet a une prédilection pour les paysages, les marines, les scènes de genre et les portraits. Il est le frère d’Émile Charlet.
Franz Charlet suit une formation à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles, où il est l’élève de Jean-François Portaels. Il se perfectionne ensuite à Paris auprès de Gérôme, Carolus Duran et Jules Lefèbvre.
En 1883, il est l’un des membres fondateurs du Groupe des XX.
Ami de Théo Van Rysselberghe, de Constantin Meunier, de Dario De Regoyos et de James Abbott McNeill Whistler, il visite avec eux le Maroc, l’Espagne et les Pays-Bas. Il est l’un des premiers en Belgique à rechercher dans ses paysages et ses marines un coloris plus clair et plus vif et une touche plus libre, pleine de verve, se rapprochant ainsi des impressionnistes français.
En 1887, Franz Charlet fréquente Paul Signac et se laisse séduire un temps par le divisionnisme.
En 1906, il fonde au côté de Fernand Khnopff, Henri Stacquet et Henri Cassiers la Société internationale de la Peinture à l’Eau.
Il achève sa carrière à Paris et, évoluant vers le luminisme, peint des vues tendres et fragiles de la métropole et des scènes hippiques très esquissées.
Références :
- Dominique Lamy, « Frantz Charlet », in Éliane De Wilde (préface), Le dictionnaire des peintres belges du XIVe siècle à nos jours depuis les premiers maîtres des anciens Pays-Bas méridionaux et de la Principauté de Liège jusqu'aux artistes contemporains, t. 1, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1995, p. 170.
- Paul Piron, Dictionnaire des artistes plasticiens de Belgique des XIXe et XXe siècle, t. 1, Ohain, Art in Belgium, p. 209.