- Cours de dessin
Cours de dessin
Fusain et graphite sur papier
Signature et date vers le bas au centre : Marcel Gillis / XX8
1928
780 x 695 mm

Marcel Gillis

(Mons 1897 - Mons 1972)
  - Cours de dessin
Cours de dessin
Fusain et graphite sur papier
Signature et date vers le bas au centre : Marcel Gillis / XX8
1928
780 x 695 mm

Biographie

Peintre, dessinateur, restaurateur, caricaturiste, poète et chanteur populaire, Marcel Gillis a une prédilection pour les natures mortes, les paysages, les portraits et les compositions religieuses. Il s’inspire également de la vie quotidienne dans le Borinage et de la vie populaire qu’il représente avec esprit, souvent avec humour, parfois avec ironie, mais toujours avec attendrissement. Figurative, son travail s’inscrit dans le courant réaliste wallon et se rapproche du cercle artistique Nervia.
Malgré l’éclatement de la Première Guerre mondiale, le jeune Gillis poursuit une formation brillante à l’Académie des Beaux-Arts de Mons de 1913 à 1923. Il commence à exposer en 1922 au salon de Tournai et à l’exposition triennale d’Anvers un an plus tard. Nommé conservateur du Musée des Beaux-Arts de Mons (1928-1965), cofondateur du cercle artistique Les Loups (avec A. Delaunois, P. Dequene, A. Detry, A. Jacqmotte et P. Joris) et membre du Cercle Bon Vouloir, Marcel Gillis est une figure marquante de la vie culturelle montoise pendant près d’un demi-siècle, contribuant activement au développement des activités artistiques, littéraires et folkloriques. Artiste complet, Gillis est une figure locale, une incarnation talentueuse de l’âme montoise qui s’exprime le mieux dans les festivités de la ducasse de la Trinité. On lui doit le fameux Tableau d’Procession : une chanson en patois Montois qui raconte le dimanche de la Trinité à Mons, et ce sur de multiples airs très connus de chansons françaises et populaires.
 
Références bibliographiques
Brigitte De Clercq, « Marcel Gillis », in Éliane De Wilde (préface), Le dictionnaire des peintres belges du XIVe siècle à nos jours depuis les premiers maîtres des anciens Pays-Bas méridionaux et de la Principauté de Liège jusqu’aux artistes contemporains, t. 1, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1995, p. 481.
Paul Piron, Dictionnaire des artistes plasticiens de Belgique des XIXe et XXe siècle, t. 1, Ohain, Art in Belgium, 2003, p. 629.