- Encrier et pichet
Encrier et pichet
Fusain et crayon sur papier
Signature au centre à droite Ensor
Circa 1880-1883
225 x 172 mm

James Ensor

(Ostende 1860 - Ostende 1949)
  - Encrier et pichet
Encrier et pichet
Fusain et crayon sur papier
Signature au centre à droite Ensor
Circa 1880-1883
225 x 172 mm

Œuvres

James Ensor - Le combat des pouilleux Désir et Rissolé
James Ensor - Portrait de Mitche, Mains et Femme assise Scène de genre (verso)

Biographie

James Sidney Edward Ensor est un peintre, dessinateur et aquafortiste belge né en 1860 à Ostende, ville où se sont rencontrés son père anglais et sa mère ostendaise. Il est l’élève d’André Dubar et de Michel Van Cuyck à Ostende (1876). Ensuite, entre 1887 et 1880, il suit les cours à l’Académie de Bruxelles chez Joseph Stallaert et Joseph Van Severdonck. Il puise ses sources d’inspiration dans la boutique familiale de la côte belge, où s’entremêlent coquillages, masques et chinoiseries. Il peint des paysages, des marines, des intérieurs, des natures mortes, des figures, des portraits et des sujets satiriques et humoristiques.
Ses premières œuvres, sombres et intimistes, sont bien reçues. Ce ne fut plus le cas par la suite lorsqu’il dépeint l’étrange dans de forts contrastes chromatiques. Pendant environ une vingtaine d’années, il sera un « peintre maudit ». Il peint, avec enthousiasme et dans un style très personnel, des allégories et des satires dans lesquelles, à partir de 1883, apparaissent des masques, des personnages grotesques et des squelettes. Mais il apprécie également les scènes de genre et les natures mortes qu’il traite en des couleurs lumineuses, transparentes et raffinées. Il cofonde le Groupe « les XX » en 1883. Sa première eau-forte date de 1886 ; il en créera 133. Il est considéré comme l’initiateur de la plupart des courants artistiques contemporains. Ses compositions fantastiques annoncent le surréalisme.